Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Comptes rendus

Gran Enciclopedia Gallega (1974-1991) La forja de una identidad

Jacqueline Covo-Maurice
Référence(s) :

Christine Rivalan Guégo (dir.), Gran Enciclopedia Gallega (1974-1991) La forja de una identidad, Gijón, Ediciones Trea, 2016, 272 pages.

Texte intégral

1Un collectif d’hispanistes, pour la plupart spécialistes du livre et de la presse, nous offre une substantielle étude de la Gran Enciclopedia Gallega, ouvrage d’autant plus appréciable qu’il rend compte d’une région d’Espagne quelque peu marginalisée.

2Les cinq auteurs de cette étude, dont l’un s’est déjà signalé par son travail sur la Enciclopedia Espasa, ont mis en commun leurs recherches – analyses du corpus, questionnaires et interviews des collaborateurs – comme en témoigne le programme du séminaire qui en a marqué l’aboutissement, mais ont su restructurer leurs travaux pour leur donner unité et cohérence, dans la perspective des recherches identitaires de Anne-Marie Thiesse : la forja de una identidad.

3La Gran Enciclopedia Gallega eut pour maître d’œuvre Silverio Cañada et pour modèle sa réalisation antérieure, la Gran Enciclopedia Asturiana, mais est aussi, bien sûr, une oeuvre collective, dans la pluralité scientifique et idéologique des collaborations que montre l’étude –peu de femmes, toutefois, parmi ses auteurs-, et se veut référence et source d’information, compendio de la cultura gallega de fines del siglo XX (p. 16) dans un propos identitaire revendiqué.

4L’étude dégage les caractéristiques de ces trente tomes et deux appendices, organisés alphabétiquement, rédigés délibérément en castillan, illustrés de très nombreuses photographies et cartes dont il est donné de nombreux aperçus, et publiés d’abord en fascicules largement diffusés, mais montre surtout que les quinze ans de sa publication, depuis 1974, sont pour l’Espagne les années de transition, années de modernisation, de développement politique et culturel qui mènent de l’agonie du franquisme au régime des autonomies : l’autonomie de la Galice est approuvée en 1981, alors que paraît le volume 16 de l’Encyclopédie. Ce contexte, qui voit émerger une société nouvelle, aux dépens de la culture rurale galicienne, est aussi celui d’une évolution de l’ouvrage dans une volonté scientifique et modernisatrice, mais sans vraiment gommer l’importance donnée aux traditions galiciennes, le nationalisme de ses auteurs s’efforçant de rendre compte d’un monde en voie de disparition.

5Cette charge quelque peu nostalgique provient d’une dimension militante, soucieuse d’expliquer le sous-développement de la Galice par sa dépendance vis-à-vis du centralisme castillan, avec ses conséquences sur la démographie et l’émigration, largement traitées dans l’Encyclopédie. Mais cela ne va pas sans contradictions, ainsi de la préférence donnée au castillan comme langue de rédaction, pour en élargir l’audience, alors que la langue galicienne, amenazada de muerte (p. 111), est revendiquée comme la principale des composantes ethniques identitaires.

6Les auteurs de l’étude n’ont pas éludé la question de la réception de l’ouvrage, mais ont sans doute buté sur la difficulté de consultation de ses archives, puisque les quelques pages qui lui sont consacrées évoquent des ventes importantes, sans citer de chiffres de tirages, souscriptions ou abonnements ; on aimerait savoir, par exemple, si la Gran Enciclopedia Gallega a été diffusée dans l’ample émigration caraïbe et américaine. Pourtant, sa réécriture et actualisation en 2003 – et en galicien, cette fois – confirme sans doute le succès de ce monumento de papel (p. 55).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacqueline Covo-Maurice, « Gran Enciclopedia Gallega (1974-1991) La forja de una identidad  », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 17 | 2016, mis en ligne le 15 janvier 2017, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://ccec.revues.org/6352

Haut de page

Auteur

Jacqueline Covo-Maurice

Professeure honoraire, Université de Lille-iii

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CCEC ; auteurs

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo 3L.AM Langues, Littératures et Linguistique des Universités d'Angers et du Maine
  • Revues.org