Navigation – Plan du site
Comptes rendus

La educación en el valle del Ebro: estudios históricos y filológicos

Marie-Hélène Soubeyroux
Référence(s) :

Compte-rendu de l’ouvrage de Aurora Martínez Ezquerro e Isabel Martínez Navas (editoras), La educación en el valle del Ebro : estudios históricos y filológicos, Logroño, Instituto de Estudios Riojanos, Universidad de La Rioja, 2014.

Texte intégral

1Ce livre, né d'un appel lancé par les deux co-éditrices, rassemble dix-neuf contributions dues à des chercheurs des universités de Saragosse, La Rioja, Complutense de Madrid, Las Palmas de Gran Canaria, de l'Instituto de Estudios Riojanos et du lycée Sagasta de Logroño, spécialistes d'histoire de l'éducation, de philologie, de droit et d'architecture. Le cadre géographique de référence est le district universitaire de Saragosse tel qu'il avait été délimité par le plan Pidal de 1845, comprenant les provinces aragonaises et celles de La Rioja, la Navarre et Soria, et les différents travaux embrassent une période d'un siècle, des années 1840 jusqu'à la fin de la guerre civile. La division de l'ouvrage en quatre parties (« Panorama général », « Institutions éducatives », « Maîtres et traités », « Enseignements et étudiants ») pointe un certain nombre d'objets de recherche, abordés dans une perspective pluridisciplinaire, sur lesquels les auteurs apportent des informations novatrices qui éclairent différents aspects de la vie académique d'une entité qui n'a fait l'objet jusqu'à ce jour d'aucune étude d'ensemble.

2Les trois études de la première partie ébauchent un panorama des institutions éducatives du district de référence et des changements intervenus depuis les années 1840, avec la disparition de l'université de Huesca, l'apparition d'enseignements spécialisés (Commerce, Vétérinaire, Arts et Métiers) et surtout celle des écoles normales et des lycées, particulièrement le lycée Sagasta de Logroño aux origines duquel est consacré le troisième article de cette partie initiale.

3Les six études réunies dans la deuxième partie nous font découvrir des institutions peu connues (le collège privé San Felipe de Saragosse à la fin du xixe siècle) ou qui n'ont eu qu'une existence éphémère (le Centre d'Etudes Classiques de l'université de Saragosse, 1939-1941) et elles posent des problèmes précis liés à certaines périodes historiques (les enseignements professionnels à Logroño pendant la dictature de Primo de Rivera, ou les origines de la « Escuela del Trabajo » de Haro en 1931). On relèvera aussi une contribution sur l'architecture scolaire à Logroño étudiée à travers les exemples du lycée Sagasta et de l'Ecole des Arts et Métiers.

4Les cinq contributions de la troisième partie exaltent les figures de quelques-uns des grands maîtres qui ont joué un rôle important dans la vie des institutions régionales : Antonio Jiménez Caridad, directeur du lycée provincial de Logroño entre 1900 et 1906 et traducteur d'Horace ; Manuel Lasala, Professeur de droit international, puis recteur de de l'université de Saragosse entre 1920 et 1940, enfin José Manuel Blecua qui, comme professeur au lycée Goya de Saragosse entre 1940 et 1959 et comme éditeur de nombreux textes classiques dans la collection des « Clásicos Ebro » qu'il avait créée, a laissé le souvenir d'un maître exemplaire et d'un excellent pédagogue. Les deux autres articles de cette troisième partie soulignent l'importance qu'ont eue en leur temps le Libro de los niños (1836) de Javier de Quinto comme livre de lecture, et le traité de l'auteur « riojano » Hipólito Casas y Gómez de Andino, Retórica y Poética o Literatura preceptiva, publié et réédité à la fin du xixe siècle, qui apparaît comme l'aboutissement de la symbiose entre rhétorique et poétique et de leur fusion dans la littérature.

5Les cinq derniers travaux, constituant la quatrième partie intitulée « Enseignements et étudiants », abordent quelques questions précises liées, là encore, à des moments historiques particuliers : le processus du développement de l'enseignement de l'agriculture dans La Rioja depuis la Real Sociedad Económica du xviiie siècle et la formation de la station œnologique de Haro au xixe siècle jusqu'aux « granjas escuelas » du xxe siècle ; la réforme des plans d'étude de la faculté de droit de Saragosse en 1883 ; l'étude des sanctions prises à l'encontre d'étudiants qui avaient perturbé un cours de droit pénal de la même université en 1895 ; l'histoire des conflits surgis, toujours à l'université de Saragosse, à la suite des revendications sociales des étudiants en 1905 ; l'analyse des institutions et des dispositions juridiques réglementant « l'éducation politique » mise en place par les autorités franquistes pendant la guerre entre 1936 et 1939.

6Ce bref compte-rendu ne donne qu'une faible idée de la richesse du contenu de cet ouvrage qui ouvre de multiples pistes de réflexion et d'études possibles. Sans doute serait-il intéressant de comparer certaines des situations décrites avec celles d'autres institutions appartenant à des districts universitaires différents pour mieux en apprécier l'originalité et l'intérêt. Encore faudrait-il que suffisamment d'ouvrages semblables existent. Souhaitons que les indéniables qualités du présent ouvrage éveillent l'intérêt des chercheurs d'autres régions et suscitent des émules.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Hélène Soubeyroux, « La educación en el valle del Ebro: estudios históricos y filológicos », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 15 | 2015, mis en ligne le 14 janvier 2016, consulté le 31 juillet 2016. URL : http://ccec.revues.org/6073

Haut de page

Auteur

Marie-Hélène Soubeyroux

ICD (Interactions Culturelles et Discursives), Université François Rabelais, Tours

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CCEC ; auteurs

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo 3L.AM Langues, Littératures et Linguistique des Universités d'Angers et du Maine
  • Revues.org