Navigation – Plan du site

Éditorial

Manuelle Peloille
Traduction(s) :
Editorial

Texte intégral

1Pour l'Espagne, 2008 fut la révélation de déséquilibres profonds tels que la proportion exorbitante de la population active dans le seul secteur de la construction et la concession massive de prêts bancaires à des personnes potentiellement insolvables à long terme. L'institution monarchique, et la personne du Roi, sont soumis à une remise en cause sans précédent depuis la fin de la Restauration, par une conjonction de mécontentement populaire recueilli dans le mouvement des Indignés, les Marchas verdes et Podemos ; d'affaires de corruption ; de la poussée catalaniste défiant le législateur. Le dossier « La crise en Espagne : dimensions politique et économique », fruit de la collaboration entre Vianney Martin et Jorge Cagíao y Conde, interroge les différentes facettes de cette crise au long cours. L'implication de deux professeurs de classes préparatoires, Vianney Martin et Benoît Pellistrandi, témoigne de leur apport à la recherche en civilisation espagnole contemporaine.

2Les coordinateurs le rappellent dans la présentation du dossier : la crise espagnole est un élément d'une crise générale révélée en 2008, et qui en 2015 s'est exprimée avec une violence inédite, source d'enseignements. D'abord, la réalité objective s'est rappelée à notre bon souvenir. À force de postuler que tout ou presque est représentation, ou construction imaginaire, on a enterré l'approche réaliste consistant à supposer un monde existant indépendant du sujet connaissant. Que les mille difficultés à appréhender un objet dans toute sa complexité nous découragent, laissant accroire que c'est une gageure, n'implique pas nécessairement d'y renoncer. Ensuite, la recherche des causes, tombée dans les oubliettes de l'historiographie, pourrait en sortir à la faveur de la demande de nombreux citoyens de comprendre – excuser, jamais – les causes des attaques de janvier et de novembre.

  • 1 Marc Bloch, Apologie pour l'histoire ou le métier d'historien, Paris, Armand Colin, 1997 [1941], ch (...)
  • 2 Voir par exemple Enrico Insabato, L'islam et la politique des alliés. L'islam mystique et schismati (...)

3« L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la compréhension du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même »1. Récurrence n'est pas raison, mais si nous refusons de nous laisser ballotter au gré de cette crise, un retour au passé de ce qui fut l'Empire ottoman2 est nécessaire. Aux formes nationales héritées de la Première Guerre mondiale, maintenues souvent par la force contre les formes tribales et envers les forces populaires, succède dans la zone qui embrasse une bonne partie de l'ancien empire ottoman une lutte généralisée, impliquant tant des puissances locales que les grands acteurs mondiaux. La barbarie, instrumentalisée dans un jeu de billard à multiples bandes, de réalité lointaine, est devenue palpable au détour des rues de Paris, d'Istambul, de Ouagadougou. C'est parce que nous pensons que l'histoire est un outil d'appréhension d'un monde en mouvement que nous poursuivrons en 2016, avec plus d'opiniâtreté, le travail entrepris, pour l'Espagne, dans les Cahiers de civilisation espagnole contemporaine.

4Les attentats de cette année ont vu se créer, dans l'immédiate postériorité des événements, la construction de récits, premières pierres de l'édification de mémoires parfois contradictoires. Les études de Lara Campos Pérez sur les allégories de la Seconde République et de Michel Matly sur la vision de la Guerre civile dans la bande dessinée pendant la guerre et a posteriori s'inscrivent dans ces travaux autour de la construction des mémoires conflictuelles.

Haut de page

Notes

1 Marc Bloch, Apologie pour l'histoire ou le métier d'historien, Paris, Armand Colin, 1997 [1941], chapitre I, « L'histoire, les hommes et le temps », p. 61.

2 Voir par exemple Enrico Insabato, L'islam et la politique des alliés. L'islam mystique et schismatique. Le problème du Khalifat, Nancy/Paris/Strasbourg, Berger-Levrault, 1920 et Faik Tonguḉ, Souvenirs d'un officier ottoman (1914-1923), Paris, Petra, 2015.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Manuelle Peloille, « Éditorial », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 15 | 2015, mis en ligne le 17 janvier 2016, consulté le 21 août 2017. URL : http://ccec.revues.org/5886

Haut de page

Auteur

Manuelle Peloille

Professeur, 3L.AM, Université d'Angers

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CCEC ; auteurs

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo 3L.AM Langues, Littératures et Linguistique des Universités d'Angers et du Maine
  • Revues.org