Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Mis en ligne au mois de mai 2007, les Cahiers ont reçu un accueil favorable de ceux et celles auxquels ils s’adressent, à en juger par leurs messages et, selon les statistiques de revues.org,  ils sont consultés depuis à un rythme soutenu par un nombre appréciable de visiteurs. Ce sont pour nous, responsables de la revue, des encouragements à aller de l’avant en faisant preuve de créativité.

2Sur le plan formel, il y a, nous en sommes conscients, des améliorations à apporter, ne serait-ce que pour référencer plus rigoureusement les textes que nous reproduisons et dont nous rendons compte ainsi que pour accompagner les études de résumés plus étoffés. C’est, bien entendu l’affaire du collectif de rédaction, c’est aussi un rôle nouveau que peuvent jouer les lecteurs, en interactivité, en utilisant la rubrique créée à leur intention dans ce numéro. Du côté du collectif, chacun de ses membres a accepté de prendre en charge des périodes et des problématiques déterminées en vue de mieux assurer la collecte de l’information, le suivi de la vie scientifique, la prospection de textes.

3Ce deuxième numéro des Cahiers voit le jour suivant la périodicité établie au départ, celle d’une revue annuelle. Si souhaitable soit-elle, une parution plus fréquente n’a de sens que si l’offre le justifie. Conformément au projet fondateur, le contenu du numéro s’efforce de valoriser la production scientifique réalisée en France, qu’il s’agisse de travaux de recherche – notamment de dossiers d’Habilitation à diriger des recherches –, d’études, de comptes rendus d’ouvrages. Il ne néglige pas, pour autant, des ouvrages ou des revues publiés par des Presses universitaires espagnoles, moins connus que les produits de l’édition privée. Les lecteurs trouveront également les premières pièces d’un dossier sur l’apport des historiens français à la connaissance de l’Espagne contemporaine.

4Dans les prochains numéros, en chantier, nous souhaitons faire toute sa place au XIXe siècle espagnol – représenté dans ce numéro par une étude et des comptes rendus –, lequel semble un peu délaissé aujourd’hui par nos chercheurs : à cet égard, l’absence de candidature sur ce siècle aux bourses de recherche 2008 de la SHF est symptomatique. Le bicentenaire de 1808, qui fait déjà l’objet de plusieurs publications, va requérir toute notre attention et l’abondante production à laquelle il donnera lieu devra être passée au crible d’un examen rigoureux. Nous entendons, par ailleurs, poursuivre, pour mieux l’approfondir, la réflexion sur des questions à l’ordre du jour telles que « histoire et mémoire », « histoire et civilisation » et  toute proposition à leur sujet sera examinée avec intérêt.

5Notre démarche s’inscrit toujours dans le cadre sui generis d’une recherche en civilisation susceptible de relever les défis que comporte la transformation en cours des modalités d’initiation à la recherche tout comme la modification annoncée des procédures de recrutement des professeurs de l’Enseignement Secondaire. C’est la raison d’être des Cahiers d’illustrer cette conception.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Éditorial », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 2 | 2008, mis en ligne le 27 mars 2008, consulté le 26 mars 2017. URL : http://ccec.revues.org/1643

Haut de page

Droits d’auteur

© CCEC ; auteurs

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo 3L.AM Langues, Littératures et Linguistique des Universités d'Angers et du Maine
  • Revues.org